header

Abbayes cisterciennes en Midi-Pyrénées (XIIe - XIIIe)

charte56cistercienDu fait des aléas ravageurs de l'histoire et  surtout des passions  humaines destructrices (guerre de Cent ans, guerres de Religion, institution de la Commende, désastreux effets de leur vente comme biens nationaux par  la révolution française), beaucoup de ces édifices construits pour isoler les moines du monde et leur permettre de vivre de travail et de prière ("ora et labora" selon le principe bénédictin) ont été abattus, démontés, revendus pierre après pierre pour le seul  enrichissement de spéculateurs qui ont laissé dans l'histoire le nom infâmant de "bande noire", contre lesquels dès 1825 s'élevait le jeune Victor Hugo dans un article célèbre intitulé "Guerre aux démolisseurs".

 

L'Occitanie n'échappa malheureusement pas à ces excés (destruction de l'abbaye de Granselve à Bouillac 82, de l'abbaye de Bouillas à Pauilhac 32 ...), mais comme se plaisent à le rélever les auteurs, spécialisés  dans des proportions moindres que dans d'autres régions du pays ; aujourd'hui, alors que le sentiment patrimonial s'est heureusement imposé, beaucoup de ces fondations cisterciennes, notamment  celles reprises par des collectivités publiques comme Notre-Dame de l'Escaladieu dans les Hautes-Pyrénées, Notre-Dame de Belleperche dans le Tarn-et-Garonne, Notre-Dame de Flaran dans le Gers ,  remarquablement restaurées avec le concours des Bâtiments de France, sont devenues des lieux prestigieux d'animation culturelle et  figurent au rang des sites  touristiques les plus visités. 

 

Certaines de ces fondations sont toujours habitées par des communautés de moines (Ste Marie du Désert à Belleperche-Ste-Marie 31) et moniales cisterciennes de la stricte observance  (Notre-Dame de Bonneval à LE CAYROL 12, Notre-Dame de Boulaur à BOULAUR 32),   qui perpétuent la vie austère de travail et de prière dans la tradition initiée à Cistel en Bourgogne par l'Abbé  Robert de Molesmes et ses prieurs Aubry et Etienne Harding en 1098, que le jeune Bernard de Fontaines (Saint Bernard) transfigura en épopée humaine  par son extraordinaire passion au service d'une foi ardente, lorsqu'il intégra les rangs cisterciens en 1115 ; c'est d'ailleurs lors des croisades pacifiques de Saint-Bernard en Occitanie dans le première moitié du XIIe siècle, venu vainement prêcher la bonne parole contre les Parfaits Cathares lors de joutes oratoires célèbres dont l'histoire a gardé le souvenir, que nombre d'abbés bénédictins affilièrent leur abbaye à Cîteaux, devenant ainsi filles de Clairvaux, dont Bernard était l'emblématique abbé.

Voici  la liste de ces fondations des XIIe et XIIIe siècle, telle qu'on la retrouve dans l'ouvrage collectif "Anciennes Abbayes en Midi-Pyrénées - Des solitudes habitées", édité par "Randonnées Pyrénéennes - Addocc Midi-Pyrénées" - 2ème édition - 1991.

 

 

Département
Aveyron
Haute-Garonne
Gers
Hautes-Pyrénées
Haute-Garonne
Tarn-et-Garonne
Gers
Tarn-et-Garonne
Tarn-et-Garonne
Haute-Garonne
Tarn
Aveyron
Gers
Ariège
Haute-Garonne
Tarn-et-Garonne
Gers
Tarn
Aveyron
Aveyron
Tarn-et-Garonne
Haute-Garonne
Lot
Commune
Sylvanès
Proupiary
Berdoues
Bonnemazon
Gaillac-Toulza
Cordes-Tolosane
Gimont
Ginals
Bouillac
Labastide-Clermont
Payrin-Augmontel
Le Cayrol
Pauilhac
Mazeres
Eaunes
Mirabel
Valence-sur-Baïse
Labessière-Candeil
Comps-la-Grand-Ville
Martiel
Realville
Boulogne-su-Gesse
Léobard
Abbaye
ND de Sylvanès
ND de Bonnefont
ND de Berdoues
ND de l'Escaladieu
ND de Calers
ND de Belleperche
ND de Planselve
ND de Beaulieu
ND de Grandselve
ND des Feuillants
ND d'Ardorel
ND de Bonneval
ND de Bouillas
ND de Boulbonne 1
ND de la Clarté Dieu
ND de la Garde-Dieu
ND de Flaran
ND de Candeil
ND de Bonnecombe
ND de Loc-Dieu
ND de Saint-Marcel
ND de Nizors
ND de l'Abbaye-Nouvelle
Fondation
1132
1136
1137
1137
1143
1143
1143
1144
1114
1145
1124
1147
1125
1129
1150
1150
1151
1152
1162
1124
1163
1184 ?
1242
Affiliation à Cîteaux
1136
1136
1137
1142
1143
1143
1143
1144
1145
1145
1147
1147
1150 ?
1150
1150
1150
1151
1152
1162
1162
1175
1184 ?
1242